Si d’habitude, la saison estivale est le théâtre de nombreux transferts et de tractations en coulisses pour occuper les baquets les plus intéressants, cette année semble être beaucoup plus calme. Après les nombreux changements de l’hiver dernier, la stabilité est de mise pour 2011. Un tour d’horizon s’impose.

La mythique Scuderia Ferrari a été une des premières à annoncer son duo de pilote pour la saison 2011. La stabilité sera de la partie avec le contrat à long terme de l’espagnol Fernando Alonso, certes frustré par ses récents résultats médiocres, mais qui a une foi inébranlable envers la rossa. Felipe Massa, l’enfant chéri de la maison risquait d’avoir chaud cet été mais son contrat a lui également été renouvelé pour les deux prochaines saisons. Ses mauvaises prestations auraient pu faire pencher défavorablement la balance du mauvais côté mais Stefano Domenicali compte bien sur lui pour ramener l’écurie aux plus hauts sommets. Le pilote brésilien avait quand même assuré ses arrières en entrant en contact avec la structure ART de Nicolas Todt et Frédéric Vasseur, postulante à une place sur les grilles de départ en 2011 avant de se rétracter le mois dernier faute de financements nécessaires.

Du côté de Mc Laren, la musique sera semblable. Le duo de champion du monde Lewis Hamilton/Jenson Button sera reconduit. Leur entente idyllique fait des jaloux et force l’admiration. Mais jusqu’à quand ce rêve durera ? Peut être jusqu’à ce que les numéros soient attribués aux pilotes pour débuter la saison. Un bon indice pour déterminer qui sera considéré comme le pilote ayant le plus de chance au championnat. On se souvient de l’épisode chez Mercedes à l’hiver 2010 quand Michael Schumacher avait chipé le numéro trois à Nico Rosberg quelques temps avant la première course…

Chez Mercedes justement la donne semble différente. S’il est acquis que Nico Rosberg fera encore parti de la maison en 2011, le cas Schumacher porte encore bien des interrogations. Son retour en demi-teinte cette saison, voire raté pour certains, laisse les observateurs avertis, Bernie Ecclesone en tête, dans l’expectative. Restera ou restera pas ? S’il reste, il faudra qu’il hausse sensiblement son niveau de jeu. Personne ne tolérerait qu’un champion de sa trempe passe à travers de sa saison une seconde fois, et surtout pas Ross Brawn et les patrons de Mercedes à Stuttgart. Dans le cas contraire, les prétendants seront nombreux. On peut penser à Adrian Sutil, sous employé depuis des années ou encore Timo Glock, visiblement lassé des fond des grilles. Leur nationalité allemande sera sûrement un atout en leur faveur.

Chez Renault également l’été risque d’être mouvementé. Si Robert Kubica a rapidement mis fin aux spéculations concernant son avenir en prolongeant son contrat jusqu’en 2012, le baquet de Vitaly Petrov est brulant. Le pilote russe a sa chance jusqu’au grand-prix de Hongrie. Mais il semblerait déjà qu’Eric Boullier, le directeur sportif de la firme au losange souhaite le remplacer par un pilote plus expérimenté qui puisse rentrer régulièrement dans les points. Le suisse Sébastien Buemi est en tête de liste tout comme le fougueux Kamui Kobayashi.

Malgré les conflits ouverts entre ses deux pilotes actuels, Red Bull Racing aura le même duo la saison prochaine. Mark Webber et Sebastian Vettel devront mettre leur intérêt de côté pour œuvrer au bon fonctionnement de l’écurie entière. On ne voit pas comment il pourrait en être autrement au vue de la gestion humaine catastrophique de Christian Horner à ce sujet.

Le vétéran Rubens Barrichello rempilera vraisemblablement pour aune année supplémentaire au sein de l’écurie Williams qui est en pourparler avec un grand constructeur pour un partenariat de motorisation sur le long terme. Les noms de Renault et Volkswagen ont été évoqué.

Les plus petites équipes du plateau que sont Hispania Racing, Lotus (elle aussi en pourparler pour une association avec Renault), Virgin, Sauber, Toro Rosso et Force India seront surtout à l’affut d’un budget intéressant pouvant leur permette de se développer tout au long de la saison prochaine. Mais on sait déjà que les baquets de Trulli, Kovalainen ou Alguersuari ne sont pas inquiétés. Malgré tout, des surprises sont surement à attendre concernant ces équipes d’ici la fin de la saison au vue du jeu des chaises musicales entre les pilotes HRT, Chandock, Senna, Yamamoto et Klien.

Axel B.

Publicités