La question taraudait bon nombre d’observateurs et de professionnels du sport automobile : est ce que le circuit Paul Ricard au Castellet est capable d’accueillir des compétitions automobiles de grandes envergures ? Ce week end, avec l’organisation de World Series by Renault, le site français nous a donné un fort élément de réponse.

(c) Cédric Ciampini

Le débat fait rage dans le milieu du sport automobile et de la Formule 1 en particulier, sur la possibilité d’organiser dans un futur proche, un Grand prix sur le site du Castellet, au circuit Paul Ricard.

Depuis 2009, et grâce à la venue de son directeur, Gérard Neveu, le circuit du Castellet s’ouvre progressivement au public et à la compétition de grande envergure.

Début 2011, le circuit était le cadre d’une manche des LeMans Series avec la venue de la majorité des prototypes (Pescarolo, Peugeot…) et pilotes (Mansell, Fisichella, Alesi…) qui allaient participer aux prestigieuses 24 heures du Mans.

Le week end dernier, le Paul Ricard franchissait une étape supplémentaire en étant le théâtre de la seule manche française des World Series By Renault.

Ce grand spectacle regroupe en fait l’ensemble des disciplines et des catégories du constructeur français Renault en sport automobile. Les Formules 2.0 et 3.5 mais aussi L’Eurocup Megane Trophy, L’Eurocup Clio, des démonstrations de Formule 1 (anciennes ou récentes) confiées à des pilotes de renoms (Prost père et fils, Romain Grosjean…) et des tonnes d’animations et de stands accès autour de la marque au losange.

Outre l’aspect sympathique et convivial d’un tel rassemblement, la proximité et l’attrait du public est augmenté par une entrée gratuite et une ouverture totale des paddocks et du circuit, qui permet aux spectateurs de vivre l’événement de l’intérieur.

Cela était donc une première pour le Paul Ricard qui s’est soldé par une organisation sans faille et une adhésion totale du public. Plus de 60 000 personnes étaient présente sur les deux jours cumulés du week end, faisant le bonheur de Gérard Neveu : « Nous sommes aujourd’hui très heureux d’être le théâtre de la manche française des World Series By Renault 2011. C’est un très beau challenge dans tous les sens du terme, qui en appellera d’autres… »

Evidemment, ces quelques mots ne cesseront d’attiser les rumeurs les plus insistantes concernant l’organisation d’un futur Grand Prix de France sur le circuit à partir de 2013…

Même si les tractations sont réelles, rien n’est encore définitif et les dirigeants du circuit préfèrent prôner la prudence en ne confirmant ni n’infirmant cette information.

En attendant, les pilotes français sont excités à l’idée de courir enfin sur ce circuit mythique. Jean-Eric Vergne, pilote d’essais Toro Rosso en Formule 1 et vainqueur ce week end de la manche française de Formule Renault 3.5 au Castellet, ne cache pas son enthousiasme : « Courir dans un beau pays, dans une belle région ! Le Castellet est un circuit mythique. Pour ma toute première course ici, c’est une sensation vraiment géniale de gagner ! »

Romain Grosjean, présent sur place ce week end pour faire des démonstrations de pilotage au volant d’une Renault F1 de 2010 est sur la même longueur d’onde : « C’est une émotion particulière de faire enfin rouler une Formule 1 sur le sol français ».

Le nouveau directeur du HTTT (High Tech Test Track) du Castellet, Stéphane Clair, qui prendra sa fonction le 26 septembre, est lui aussi confiant quant au futur du circuit qui se trouve entre ses mains : « Aujourd’hui, au circuit Paul-Ricard on attend la décision qui ne nous appartient pas. Nous sommes prêts au cas où, en collaborant activement avec la commission de travail créé à l’initiative de François Fillon avec Gilles Dufeigneux. Ce sont eux qui pilotent ce dossier. La décision est de toute façon imminente, car pour figurer au calendrier 2013, il ne faut pas trop traîner. En tout cas le circuit répond au cahier des charges actuel de la FIA. »

On parle beaucoup d’une alternance possible entre la France et la Belgique pour l’organisation d’un Grand Prix, mais la principalement information de ce week end de course sur le circuit Paul Ricard est que ce dernier est capable et parfaitement prêt à accueillir la Formule 1.

Axel B.

Publicités