La place de Felipe Massa au sein de la Scuderia Ferrari est sûrement la plus convoitée pour la saison prochaine. Le Brésilien, même après un net regain de forme ces dernières semaines, reste tout de même contesté à son poste. Mais s’il devait quitter Ferrari, quel pilote serait le plus légitime pour le remplacer ? Petit tour d’horizon des prétendants.

Licence Creative Commons / Rich Jones

 

Quel est le profil idéal d’un pilote Ferrari ? Ou plutôt, quel est le profil idéal du futur équipier de Fernando Alonso chez Ferrari ? La question devrait plutôt être posée en ces termes car la place de l’Espagnol au sein de la mythique écurie italienne est à ce point importante que le futur pilote qui se trouvera à ses côtés devra sûrement faire fi de ses ambitions personnelles.

En effet, Ferrari n’est pas McLaren. Si l’équipe britannique ne privilégie aucun de ses deux pilotes dans la lutte pour le titre (qu’ils ont déjà remporté une fois chacun), la culture est un peu différente chez Ferrari où depuis l’ère Schumacher, on a prit l’habitude de se concentrer uniquement sur une seule personnalité capable de remporter le championnat. Et Fernando Alonso, sûrement l’un des pilotes les plus doués de sa génération, remplit parfaitement ce rôle.

Parmi les pilotes en instance de mouvement de leur écurie actuelle vers d’autres cieux, on pense bien sûr à Lewis Hamilton. Le champion du monde 2008 ne semble plus vivre une idylle parfaite avec McLaren, l’équipe qui l’a vu grandir et qui lui a permit d’accéder en Formule 1 avec le succès que l’on connaît. Certaines de ses déclarations récentes dans la presse font état d’un agacement voire même d’une impatience de sa part envers le manque de réaction de McLaren suite à la chute de performance dont est victime actuellement l’écurie. Le pilote britannique se verrait bien changer d’air, sûrement motivé dans ce sens là par son nouveau management qui verrait d’un bon œil la présence de son poulain dans une écurie encore plus prestigieuse…en quelques sortes mythique. Seule Ferrari répond à ces critères, et la formidable capacité de réaction de cette dernière suite à un début de saison raté est une preuve assez flagrante de sa compétitivité future. Le seul point noir serait la présence d’Alonso, qui fédère déjà toutes les attentions au sein de la Scuderia. Et à la vue de leur association précédente chez McLaren, le duo avec Hamilton risque d’être compliqué à gérer.

Ferrari pourrait alors se tourner vers un pilote peut être un peu moins compétitif et reconnu mais avec un caractère plus malléable. Heikki Kovalainen correspondrait à ce profil.

Le Finlandais a déjà comme atout d’avoir fréquenté une écurie de pointe chez McLaren lors des saisons 2008 et 2009. Son équipier à l’époque…Lewis Hamilton, avait largement prit le dessus sur lui, tant en performance pure qu’en influences internes. Mais Kovalainen avait toujours fait preuve d’un bel état d’esprit, tout en profitant des minces occasions qui se présentaient à lui pour se faire remarquer, comme lors de sa victoire en Hongrie en 2008. De plus, il semblerait que l’actuel pensionnaire de l’écurie Caterham ne soit pas lié par un contrat pour la saison 2013. Il l’a lui-même annoncé dans la presse en ajoutant qu’il se sentait prêt à rejoindre une écurie de pointe pour prouver que les années passées en fond de grille lui ont forgé une belle expérience.

Un autre pilote s’est rappelé au bon souvenir de tous lors du Grand Prix de Grande Bretagne, il s’agit d’Adrian Sutil. L’Allemand, mis de coté par Force India suite à ses atermoiements judiciaires, a la volonté de revenir en Formule 1 dès la saison prochaine. Cependant, rien n’a filtré concernant des contacts entre le management de Sutil et Ferrari. Mais on sait que les semaines à venir vont être cruciales pour les transferts, et rien n’est impossible. L’Allemand possède encore une belle pointe de vitesse et jouit d’une bonne réputation dans le paddock.

 

Cependant, après la fin de la rumeur Mark Webber qui a prolongé son contrat avec Red Bull, Felipe Massa semble revenu dans la course pour conserver son baquet une année supplémentaire. En mettant de côté les rumeurs, qu’elles soient farfelues comme celle concernant le retour de Rubens Barrichello, ou carrément improbable comme un possible come back fracassant de Robert Kubica, finalement on se dit que Massa est peut être le mieux placé.

 

Axel B.

Publicités