Ce n’est pas encore tout a fait l’été, ni la fin de la saison, mais cette fin de mois de juin a des allures de désert pour la discipline reine du sport automobile. La Formule 1 s’est fait voler la vedette par les mythiques 24h du Mans et les pilotes sont en sommeil, certains en vacances, d’autres ayant déjà à l’esprit la course en Grande Bretagne, qui sera une des étapes cruciales de la saison 2013.

Licence Creative Commons / Michael Elleray
Licence Creative Commons / Michael Elleray

Ces derniers jours, les passionnés de sport automobile ont changé pour un temps d’idole. Ils ont troqué leur pilotes fétiches de Formule 1 pour applaudir des deux mains l’exploit de Tom Kristensen, nonuple vainqueur d’une des courses les plus regardés de l’année, à savoir les 24h du Mans. Ses deux partenaires, Loïc Duval et Alan McNish, un ancien de la maison F1, ont aussi eu leur moment de gloire.

Il est vrai que Kristensen a retenu toute l’attention des médias. C’est lui qui a franchi la ligne d’arrivée au volant de son Audi et, en détenant désormais le record de victoire sur cette course, il a quelque peu éclipsé ses coéquipiers qui n’ont pourtant pas démérité.

Loïc Duval fait donc parti de ces Français qui gagnent. Après une longue période de disette pour les pilotes tricolores, il semblerait que le vent tourne enfin dans le bon sens. En premier lieu, Sébastien Loeb en rallye à prouvé que la France était encore une nation importante du sport automobile. La présence de quatre Français sur les grilles de départ des Grands Prix de Formule 1 renforce encore un peu plus cette impression, tout comme le récent succès de Duval qui confirme le bien être de l’hexagone dans les diverses disciplines.

Cette victoire est aussi une belle revanche pour Alan McNish. L’Ecossais remporte là son troisième succès au Mans, dans une discipline qui lui a laissé plus de temps pour prouver son talent qu’en Formule 1. En ce qui concerne cette dernière, on se souviendra du natif de Dumfries pour son passage chez Toyota, écurie qu’il a aidé à lancer avec le Finlandais Mika Salo, dans une période de découverte forcement peu fructueuse.

Mais ce week-end au Mans restera également en mémoire à cause de la tristesse engendrée par le décès d’un de ses participants, le Danois Allan Simonsen. Au volant de son Aston Martin, le malheureux pilote n’aura eu le temps de faire que quelques kilomètres avant de trouver la mort au détour d’un virage sur un circuit qu’il connaissait pourtant parfaitement puisque participant à ses septièmes 24h du Mans.

Un triste épisode qui nous rappelle avec violence que le sport automobile reste très dangereux, même après les plus grands efforts réalisés ces dernières années en termes de sécurité, en Formule 1 comme dans les autres disciplines, notamment depuis les morts de Roland Ratzenberger et Ayrton Senna en 1994.

Ce week-end, la Formule 1 va donc reprendre sa place médiatique avec le Grand Prix de Grande Bretagne qui devrait nous offrir un des premiers tournants de la saison. Une victoire de Sebastian Vettel et de sa Red Bull pourrait enterrer les espoirs et les ambitions de ses rivaux, alors qu’un succès de Fernando Alonso et Ferrari relancerait le suspens. A vous Messieurs !

 

Axel B.

Publicités