A quelques jours du début de la saison 2014, un petit tour d’horizon des forces en présence côté pilotes s’impose. Cette semaine, ce sont les favoris pour le titre de champion du monde qui seront auscultés.

 

Licence Creative Commons / Leo Hidalgo
Licence Creative Commons / Leo Hidalgo

Dans la pléthorique grille 2014 composée de 22 pilotes, il y en a certains qui sont à classer parmi les favoris pour le titre mondial suprême. Forcement tous les pilotes ne peuvent y prétendre, mais certains en ont fait clairement leur objectif pour cette nouvelle année.

Bien entendu, avec ses quatre titres de rang, Sebastian Vettel reste encore et toujours l’homme à (a)battre. L’Allemand a déjà prouvé son talent de pilotage et de gestion en course, ce qui, bien évidemment, devrait fortement lui servir aux vues des nouvelles règles techniques imposées cette année. Seulement, « Baby Schumi » commence 2014 avec des sueurs froides. L’extrémisme dans la conception de génie Adrian Newey couplé avec les difficultés de performance et fiabilité rencontrées par Renault, ont rendu la tâche difficile à Red Bull pour qui les essais de pré-saison se sont transformés en véritable calvaire. Mais l’équipe a les éléments capables de lui donner des ailes et de rebondir comme ils avaient pu le faire après un début de saison 2013 mitigé. C’est dans l’adversité que va se forger la véritable aura de Vettel, souvent critiqué pour sa facilité.

Du côté de Mercedes par contre tout semble aller pour le mieux. La stabilité du duo de pilotes est clairement un atout. Du coup, autant Lewis Hamilton que Nico Rosberg, se retrouvent parmi les archi-favoris du moment, surtout après des essais réussis à Jerez et à Bahreïn. Les fortes personnalités et les grands noms présents chez les gris ont de quoi faire peurs : Niki Lauda, Toto Wolff, Paddy Lowe et bien sûr Hamilton et Rosberg, arrivent presque à en faire oublier le départ de Ross Brawn, pourtant icône de toute une génération dans la discipline. La pression est sur leurs épaules, et l’entreprise Mercedes attend beaucoup de cette saison. La guerre interne entre les deux pilotes va être passionnante à suivre, d’autant plus que beaucoup d’observateurs pensent que Nico Rosberg est arrivé à maturité et pourrait bien chiper le titre à un Lewis Hamilton qui a tendance à s’éparpiller dans sa fastueuse vie de star.

L’autre binôme de pilotes à surveiller de près se trouve bien sûr chez Ferrari. Là aussi, Fernando Alonso et Kimi Raïkkonen sont des prétendants évidents au titre de champion du monde. Une fois encore, la nouvelle F14-T semble, comme ses devancières, bien née. Mais c’est dans le développement que la Scuderia a pêché dans le passé. Après avoir retrouvé sa soufflerie cet hiver, il semblerait que les hommes de Maranello soient un peu plus à leur aise à ce niveau-là. Après, il ne faudrait pas que les problèmes d’ego entre les deux hommes forts derrière le volant viennent gâcher des possibles chances de victoire finale. A plusieurs titres, cela va être une saison cruciale pour les rouges.

Dernier des favoris, mais non des moindres : Jenson Button au volant de sa McLaren. Comme toutes les équipes motorisées par Mercedes, celle basée à Woking a réalisé de bon tests de pré-saison. La monoplace semble rapide et fiable, ce qui va être très important en 2014. En plus, le Britannique a une capacité d’adaptation phénoménale, autant dans son pilotage que dans son comportement. Son titre mondial en 2009 a été acquis à une période de changement technique dont lui et son équipe ont su profiter pleinement. Sa capacité à gérer ses pneumatiques et sa monture sera cruciale et pourrait bien lui permettre de jouer un deuxième titre mondial.

 

Mais tous ces pilotes devront toutefois se méfier de quelques outsiders qui pourraient bien profiter de cette révolution technique pour se faire une place au soleil. Rendez-vous la semaine prochaine pour en savoir un peu plus sur eux…

 

Axel B.

Publicités