Ces derniers temps, la FIA présente des mesures toutes aussi étonnantes les unes que les autres pour essayer de redonner un souffle nouveau à l’attractivité de la Formule 1. Les points doublés lors du dernier Grand Prix, les nouveaux départs après l’intervention de la voiture de sécurité ou encore des bouts de métal vissés sous les monoplaces pour générer des étincelles. Amusons-nous donc, en cette pause estivale, à imaginez quelques mesures improbables qui pourrait améliorer le spectacle de notre chère Formule 1.

(c) Lat
(c) Lat

Mesure n°1 : le pilote qui arrivera dernier d’une course marquera 10 pts bonus qui, cumulés, lui permettrons de prendre le volant de la monoplace de son choix

Le dernier de la course marquera 10 pts bonus. Si au bout de 15 courses, un pilote arrive à comptabiliser 100 pts bonus ou plus, ce dernier aura le droit de prendre part à la fin du championnat au volant d’une monoplace de son choix. Voilà de quoi animer le fond de grille !

Mesure n°2 : toutes les écuries devront courir un Grand Prix avec un pilote remplaçant

Le retour de Luca Badoer chez Ferrari en 2009 à donné des idées. Chaque écurie devra choisir un Grand Prix avant la saison durant lequel un de ses pilotes de réserve prendra la place d’un titulaire. De nouveaux talents pourront ainsi éclore.

Mesure n°3 : un tour d’honneur sans casque pour le vainqueur

Le vainqueur de la course aura l’obligation de faire son tour d’honneur sans son casque pour donner de belles images à la télévision. A la fin de la saison, le pilote ayant effectué le tour d’honneur le plus émouvant se verra attribuer le « Prix Mark Webber ».

Mesure n°4 : Obligation pour les directeurs sportif de se ronger les ongles

Les directeurs sportif auront l’obligation de se ronger les ongles à chaque fois qu’un de leurs pilotes se trouvera dans une situation difficile. Le président de la FIA, Jean Todt, assurera des journées de formation avant la saison pour les volontaires

Mesure n°5 : selfie obligatoire sur les podiums

Les participants au podium auront l’obligation de faire un selfie tous ensemble, le dos au public, qu’ils partageront dans les 5mn suivantes sur leur compte Twitter. Si la photo n’est pas partagée dans le temps impartie, le pilote concerné se verra sanctionner de 2 places de pénalité sur la grille du prochain Grand Prix.

Mesure n°6 : Pirelli devra fournir un jeu de pneus défectueux par Grand Prix

Le manufacturier de pneumatique Pirelli devra mettre à disposition un jeu de gommes défectueux qu’elle attribuera au hasard à un pilote le jour de la course. Si durant la course un des pneus n’éclate pas, le pilote devra se resservir de son train de gommes pour la prochaine course.

Mesure n°7 : Radio Ga-Ga

A la fin de la course, le vainqueur devra chanter son hymne national en direct de sa monoplace dans la radio qui le relit à son équipe. Les plus belles performances seront retransmises sur grand écran lors de la cérémonie du podium

Complètement loufoque ou peut être réalisable ? Parfois, la Formule 1 nous réserve son lot de surprises improbables. Peut être que la FIA viendra piocher dans celles-ci le jour où les idées manqueront…

Axel B.

Publicités