Le dernier Grand Prix de cette saison 2015 pourrait paraitre inutile après les consécrations de Mercedes et Lewis Hamilton dans les deux championnats. Mais des enjeux sont encore en cours pour quelques pilotes et équipes.

 

c-mercedes-abu-dhabi-ligne-droite-panneau-200
(c) Mercedes

Le Grand Prix de Russie et celui des États-Unis ont chacun été le théâtre du couronnement des nouveaux champions du monde 2015. La piste de Sotchi a donc vu le sacre de Mercedes pour la seconde année consécutive et le tracé d’Austin a consacré Lewis Hamilton pour le troisième titre de sa carrière.

Au Mexique, l’enjeu pour la deuxième place du championnat pilote s’est réglé entre Sebastian Vettel et Nico Rosberg, à l’avantage de ce dernier, vainqueur sur la piste des frères Rodriguez tandis que que son rival se fourvoyait dans une série d’erreurs inhabituelles pour un quadruple champion du monde. Les quelques points restant à prendre au Brésil pour assurer l’autre pilote Mercedes de sa place de dauphin n’étaient plus qu’une simple formalité.

La Formule 1 va donc débarquer à Abu Dhabi, sur la piste de Yas Marina, avec peu de suspens à offrir mais sûrement beaucoup de spectacle. En effet, libérés de tout enjeu, les pilotes vont pouvoir s’expliquer sur la piste sans aucune retenue et devraient donc nous offrir quelques belles passes d’armes, si leurs équipes respectives les laissent jouer tranquillement.

Mais plus bas dans le tableau, quelques enjeux subsistent encore. La bagarre de Finlandais pour la quatrième place du championnat du monde risque bien de prendre un tournant épique au regard de l’animosité récente qui s’est construite ces dernières semaines entre Kimi Raikkonen et Valtteri Bottas. Les deux finnois ont déjà échangé quelques coups en Russie et au Mexique et seulement un point les sépare au championnat du monde. Plus qu’une place, c’est l’honneur qui est en jeux. Celui de Ferrari et Williams, aussi.

Encore un peu plus loin, la bataille pour la symbolique dixième place au championnat pourrait bien faire quelques étincelles. Elle mettra en concurrence Nico Hulkenberg, vainqueur cette année des 24 Heures du Mans, Max Verstappen, révélation de cette saison et Romain Grosjean, qui voudra quitter Lotus, son équipe de toujours, sur une bonne note. Les trois points qui les séparent pourraient bien être le plus animés de cette course.

Il restera également à observer une bataille d’égo entre les deux pilotes Red Bull; séparés de seulement dix points à l’avantage de Daniil Kvyat sur Daniel Ricciardo. L’Australien tombé des nues cette année, aimerait sûrement finir sur une belle note et, surtout, devant son équipier.

Rien que pour tous ces affrontements, la dernière course de la saison vaudra son pesant de cacahuètes, avant que tous les fans de Formule 1 ne se mettent en hibernation pour quelques mois.

 

Axel B.