Le mois d’août est désormais traditionnellement synonyme de repos pour le petit monde de la Formule 1. Mais derrière la fermeture des usines, les équipes et les pilotes s’agitent toujours autant.

(c) Toro Rosso
(c) Toro Rosso

Il n’est de vacance que le mot en Formule 1. Le microcosme du sport automobile ne s’arrête jamais vraiment. Même si les pilotes sont en vacances et s’affichent de manières plus ou moins grandiloquentes (Felipe Massa au J.O. de Rio, Lewis Hamilton tout en finesses dans les mers jamaïcaines…), l’activité reste intense dans les coulisses.

L’été est d’ailleurs une période propice aux transferts et aux négociations de contrats. Si Nico Rosberg a réussi à sécuriser le sien chez Mercedes pour une période devant lui permettre de jouer encore la victoire pendant un petit moment et de partir en congés la tête légère, certaines écuries et certains pilotes restent dans le flou.

L’axe principal des transferts cette année se situe entre Renault et Williams. Ces deux équipes, qui présentent assurément un potentiel des plus intéressants pour les pilotes, tiennent à elles deux le marché des transferts de la « silly season » qui vient de démarrer.

L’équipe française est en pleine reconstruction et il est vrai que les performances qu’elle démontre depuis le début de l’année ne sont pas la meilleure vitrine pour attirer les plus grands pilotes du plateau. Mais avec une refonte en profondeur du règlement technique pour 2017 et sa volonté déjà affichée de se concentrer sur la saison prochaine, Renault attise la convoitise de nombreux pilotes. Il semble donc peu probable que l’écurie au losange conserve le même duo de pilotes l’an prochain. Kevin Magnussen pourrait avoir une chance d’être encore en jaune en 2017, au contraire de Jolyon Palmer qui tarde à convaincre. Un pilote de renom serait attendu et les noms les plus insistants qui circulent à l’heure actuelle sont ceux de Sergio Pérez et Felipe Massa. Mais il faudra également garder un œil sur les performances d’Esteban Ocon qui, bien que lié à Mercedes, pourrait trouver refuge chez Renault, une équipe qu’il connait bien…

Chez Williams justement, si Valtteri Bottas semble contraint d’honorer son contrat qui contient une clause de prolongation d’une année supplémentaire, Felipe Massa pourrait bien aller voir ailleurs. Renault et Force India constituant des pistes crédibles pour le Brésilien.

Le cas échéant, l’équipe Britannique aimerait bien récupérer un Jenson Button un peu las d’attendre un sursaut de McLaren qui n’est pas sûr d’intervenir en 2017. Le champion du monde 2009 pourrait donc relever un dernier défi dans l’écurie de ses débuts ou bien mettre un terme définitif à sa carrière, comme sa réflexion le porte depuis quelques mois déjà. Au pire des cas, et dans sa volonté d’enrôler un pilote Britannique, Williams pourrait confier les clés de sa seconde monoplace à un Alex Lynn discret mais sérieux. Epaulé par l’expérimenté Bottas, le duo pourrait représenter un bonne surprise en 2017.

Mais en attendant d’éventuelles confirmations de parts et d’autres, la Formule 1 est bien en vacances prolongées jusqu’à la fin août, où elle retrouvera la compétition en Belgique et une partie des réponses aux questionnements de l’été, à commencer par un premier regard sur les performances d’Ocon pour ce qui constituera sa véritable première dans la discipline.

Axel Brémond